Collège Le Petit Bois
11 rue Juliette Monnier - 95480 Pierrelaye
tel : 01-30-37-20-90 fax : 01-30-37-26-81
mail : 0951726k@ac-versailles.fr
Site de l'académie de Versailles

Accueil > C.D.I. > Le coin des élèves > Découvrez les contes écrits par les élèves de 6B.

Découvrez les contes écrits par les élèves de 6B.

vendredi 19 février 2016 par Professeur documentaliste

En route pour l’aventure :
La maison abandonnée, La fuite en Suisse, Le loup-garou et les enfants, Skyville, Les aventures de Louen et Lucas, La princesse Yasmina, La Paw-Patrouille et le Vagori, Les quatre esprits.

LA MAISON ABANDONNEE

En 1998, vivaient une famille et son locataire dans une petite maison dans une grande forêt sombre. Chaque soir, dans cette petite maison, le parquet craquait. Ils avaient très peur ! Ils décidèrent de quitter la maison. Sur le chemin, ils virent un manoir.
Ils s’approchèrent et toquèrent. Une fée ouvrit la porte et dit :
" Bonjour que voulez-vous ?
- Bonjour, nous cherchons une chambre à louer.
- Oui entrez, je vous en prie."
Ils entrèrent et virent un sorcier. Ils lui dirent :
" Bonjour, voulez-vous nous aider à réparer notre maison pour que le parquet ne craque plus ? "
Le sorcier répondit :
" Non, je ne peux pas vous aider !
- OK, merci quand même."
Ils s’adressèrent de nouveau à la fée et lui demandèrent :
" Alors, voulez-vous bien nous aider ?" 
Le sorcier lui dit :
" Si tu les aides, je leur jetterai un sort."
Mais la fée décida de les aider, elle savait que le sorcier voulait empoisonner la famille et le locataire pour récupérer leur maison car c’est lui qui, le soir, hantait les lieux.
La fée sortit sa baguette magique et jeta un sort au vieux sorcier qui se transforma en crapaud. Puis elle prononça une formule magique pour que la famille et le locataire puissent rentrer chez eux.
Une fois de retour dans leur maison, ils se rendirent compte que le parquet ne craquait plus.

Léa Pélamourgues, Amaryllis Piatier

LA FUITE EN SUISSE

Il était une fois deux petits enfants juifs qui étaient orphelins. Ils s’appelaient Sarah et Pierre, ils avaient 12 ans. Sarah était plutôt mince, brune, cheveux longs et bouclés et yeux verts. Pierre était tout aussi mince que sa sœur, brun, cheveux courts et bouclés. La couleur de ses yeux était un mélange de marron, de vert et de gris. Leur rêve commun était de voyager. Ils habitaient au Faubourg-St-Honoré, à Paris. Le Faubourg était de style ancien, datant de 1895 environ. Les immeubles sinistres, avec de hautes façades grises, comportaient des appartements pour la plupart réquisitionnés par des soldats.
C’était la nuit, les enfants dormaient et les bombardements n’en finissaient plus. On était en 1942. Lorsqu’un obus s’écrasa sur la moitié de leur maison, ils décidèrent de quitter leur pays pour la Suisse. Tandis qu’ils faisaient leurs valises, un autre obus s’écrasa dans le Faubourg. Ils partirent à l’aube, emportant avec eux de l’argent, des provisions et ce qu’ils avaient de plus cher à leurs yeux.
Ils quittèrent la grande route pour prendre un petit sentier passant à travers champs. Ils marchèrent plusieurs jours et arrivèrent à la frontière franco-suisse. Pierre et Sarah rencontrèrent alors un passeur fort sympathique nommé Jean. Ce dernier dit :
« Que faites-vous ici sans vos parents ? Vous ne savez pas que le coin est dangereux ? Les allemands surveillent les frontières… et ils sont terribles ! 
- Nous voulons aller en Suisse. »
Le passeur proposa alors de les emmener en Suisse. Ils acceptèrent et allaient se mettre en route quand Jean dit :
« Voilà Rodolphe Neuer, le pire des soldats allemands ! »
Jean entraîna les deux enfants dans les fourrés. Rodolphe Neuer approchait. Il était grand, barbu, sale et méchant. De plus, il avait un horrible gros nez plein de boutons. Jean hurla :
« - Courez, je vais le retenir ! Ma vieille voiture est là-bas ! »
Les enfants partirent en courant jusqu’à la voiture de Jean, une vieille Volkswagen. Ils entendirent des coups de feu. Pendant une heure, ils restèrent près de la voiture mais ne voyant pas Jean revenir, ils retournèrent sur leurs pas et découvrirent son cadavre. Tout d’un coup, le soldat surgit des buissons. Les enfants se précipitèrent vers la voiture et sautèrent dedans. Elle était très confortable bien que sale, cabossée et vieille. L’allemand approchait. Sarah et Pierre démarrèrent la voiture et, comme par miracle, celle-ci s’envola. L’allemand tira, mais la voiture était hors d’atteinte. La clairière où se trouvait leur ennemi disparut. Lorsqu’ils atterrirent, ils étaient à Genève.
Les deux enfants reprirent leur vie. Quelques années plus tard, en 1945, la guerre se termina. Pierre et Sarah rentrèrent alors à Paris.

de Maeva Mellado, Inès Vincent et Emilie Pimont

LE LOUP-GAROU ET LES ENFANTS

Il était une fois, au XVIIème, dans la forêt, une petite cabane où vivaient une cadette et son aînée. Cette forêt était très grande. Il y avait de nombreux champignons et une grande variété d’espèces d’arbres. Mais il y avait un danger : le loup !
Comme tous les matins, l’aînée alla chercher du bois, non loin de la grotte du loup. Dans l’après-midi, les deux sœurs mangèrent un bon plat. Le soir arriva mais ce soir-là, c’était la pleine lune… A minuit, le loup sortit de sa grotte et se transforma en loup-garou. Les enfants étaient terrorisées mais il ne se passa rien cette nuit là.
Pourtant, un jour de pleine lune, le loup-garou finit par trouver la cabane des fillettes et la détruisit entièrement. Heureusement, les enfants purent s’enfuir. Elles allèrent retrouver leur grand-père.
« - Grand-père ! Grand-père ! Il y a un loup-garou qui nous poursuit ! »
Leur grand-père leur donna sa canne à pêche en leur disant qu’elle était magique. Quand les deux sœurs la prirent, elle se transforma en sceptre.
Alors elles cherchèrent le loup-garou et quand elles le trouvèrent, l’aînée lança le sceptre sur lui et le loup-garou mourut.
Soulagées, les enfants prirent la route en direction de chez leur grand-père.

Hector, Loann et Saban

SKYVILLE 

Cette histoire se passe dans le futur, en 3002.
Deux soeurs, prénommées Barbara et Franckie, habitaient dans la ville d’Hunderson, à l’orphelinat Bayeur. Se sentant seules, elles voulaient partir à la découverte du monde.
Un soir, ayant passé une mauvaise journée, elles décidèrent de partir. Pas loin se trouvait une déchetterie. En fouillant un peu, elles y trouvèrent une voiture toute rouillée qui, heureusement, fonctionnait encore. Franckie, bien que ne sachant pas conduire, s’installa à la place du conducteur et démarra. Bizarrement, elle avait compris comment conduire. Alors Barbara s’installa sur le siège d’à côté et elles roulèrent. Au bout de quelques kilomètres, la voiture commença à faire un drôle de bruit… Tout à coup, la voiture à moitié cassée se transforma en fusée et s’envola. Franckie et Barbara paniquèrent, se demandant si c’était la fin de leur vie. Mais rapidement, la fusée ralentit et les jeunes filles se sentirent soulagées. Comment cela se pouvait-il ??? Après un moment de réflexion, elles s’endormirent.
Au petit matin, dans l’orphelinat Bayeur, la méchante directrice s’aperçut de la disparition des deux jeunes filles. Elle se dit : « Bon débarras ! » et ne prévint personne.
Au même moment, Barbara et Franckie se réveillèrent en sursaut parce qu’elles avaient entendu, comme hier, le bruit étrange du moteur, mais cette fois-ci, la fusée allait vraiment s’écraser ! Elles se sentirent tomber dans le vide mais, heureusement, la fusée atterrit sur le sol. Elles sortirent et découvrirent qu’elles étaient toujours en hauteur. L’une des filles vit un panneau sur lequel était inscrit : « Skyville ».
En avançant un peu, les fillettes rencontrèrent un jeune garçon. Elles lui posèrent plusieurs questions :
« Quel est ton prénom ? ».
Il leur répondit :
« Je me prénomme Ted, et vous ? » 
Avec méfiance Franckie dit :
« Moi, c’est Franckie et ma sœur, c’est Barbara. » 
Ted dit :
« D’où venez-vous comme ça ? » 
Barbara répondit qu’elles venaient d’Hunderson, une ville du bas. Choqué, Ted leur dit de partir et de retourner d’où elles venaient. Elles lui demandèrent des explications. Alors il leur expliqua que Skyville était une ville dans les airs alors qu’Hunderson était une ville du bas qui s’était créée grâce aux anciens habitants de Skyville, en gardant le secret de son existence. A ces mots, Franckie et Barbara furent surprises…
Il leur fit visiter la ville : il y avait des nuages en barbe à papa, des piscines de 10 mètres de profondeur avec des dauphins à l’intérieur , des trains qui volent … !
Devant un magnifique palais, Ted chuchota aux deux soeurs :
" Ici gouverne le pire des hommes. Il s’appelle Malfow. C’est un dictateur et il dit que s’il trouve un seul étranger d’Hunderson, il le tuera. "
Ted eut l’idée que ces jeunes filles pourraient l’aider à détrôner Malfow. Barbara et sa sœur acceptèrent. De toute façon, elles n’avaient rien à perdre.
Quelques heures plus tard, tous les trois se rendirent au palais de Malfow et les deux sœurs s’y présentèrent, en disant qu’elles étaient les nouvelles servantes.
Elles commençaient à faire le ménage quand Barbara découvrit la couronne du dictateur. Elle la vola, sortit du palais avec Frankie et la jeta dans une rivière extrêmement profonde. Sans sa couronne, Malfow ne pouvait plus gouverner !
Elles voulurent s’enfuir mais malheureusement la fusée était en panne. Heureusement, Ted arriva avec une voiture parlante qui obéissait à tous les ordres. Barbara et Franckie lui promirent de revenir.

Fait par Selma, Andreia, Chloé

LES AVENTURES DE LOUEN ET LUCAS

Lucas 18 ans et Louen 21 ans, se trouvaient dans le désert lors d’une randonnée en 2151. Après plusieurs heures de marche, ils n’eurent plus d’eau. Epuisés et assoiffés, les deux amis décidèrent de monter leur tente pour dormir. Au réveil, ils aperçurent une île volante tropicale, arrivée du ciel, qui se posa près d’eux. Très curieux, les deux amis décidèrent d’aller sur l’île et d’essayer de trouver de l’eau. Ils marchèrent longtemps à travers la forêt et rencontrèrent deux frères, prénommés Arthur et Bastian. Ils leurs demandèrent de l’eau et poursuivirent leur chemin ensemble.
Tout à coup, un tigre surgit dans le dos de Lucas qui se retourna. Il eut peur face à cet énorme fauve effrayant ! Bastian, qui avait un couteau dans sa poche, le sortit ! Il l’envoya à Lucas qui le rattrapa, heureusement, par le manche ! Il se défendit en bondissant sur le tigre et lui planta l’arme blanche dans l’oeil. Le tigre tomba et... nous découvrons que Lucas est blessé. Les trois amis aidèrent Lucas à se déplacer. La nuit commençait à tomber, alors les amis décidèrent de camper à cet endroit. Tout à coup, un bruit étrange les réveilla.
"Qu’est ce que c’est ?, s’écria Arthur ! "
Ils sortirent de la tente et virent une tempête arriver. Les quatre amis paniquèrent et décidèrent de trouver un endroit pour se mettre à l’abri.
Après quelques minutes de course, ils trouvèrent une grotte et se réfugièrent dedans. Une fois la tempête passée, les amis s’aperçurent que la grotte était pleine de mygales géantes. Ils s’enfuirent de la grotte et décidèrent de retourner dans le désert. Mais l’île avait pris trop d’altitude, alors Louen regarda dans son sac et sortit une corde magique qui s’agrandissait en fonction de la distance entre l’île et le désert.
Les quatre amis s’accrochèrent à la corde et descendirent dans le désert.
Tout le monde rentra chez soi et ils se dirent à bientôt pour de nouvelles aventures !

de Louen et Lucas

LA PRINCESSE YASMINA

Il était une fois , au Maroc, dans un palais très spacieux, une belle princesse appelée Yasmina qui attendait un prince, Nordine, pour se marier avec lui.
Pourtant, elle n’était pas amoureuse de lui. Elle aimait un autre prince français appelé Killian qui était le plus riche au monde.
Un jour, la princesse avoua cela à Nordine.
- "Ha, ha, ha, ha, », répondit Nordine, en fait, moi non plus je ne t’aime pas, je t’ai demandé en mariage pour être riche et connu... Mais si tu racontes ceci à qui que ce soit, je te tranche la tête ! »
Mais un jour, Nordine mangea une banane empoisonnée et mourut.
Alors la princesse rejoignit le prince Killian à Paris.
Un soir, la princesse Yasmina alla manger un couscous royal, à côté du Bataclan . Mais il y eut un attentat. Des djihadistes avaient réussi à s’échapper de Guantanamo. Yasmina se cacha à l’accueil sous une table. Dans un tiroir, elle trouva une lampe. Comme la lampe était poussiéreuse, elle la frotta et... un génie en sortit !
"- Oh la la ! Qu’est-ce que c’est que ça !? 
-  Bonjour, je suis un génie tunisien. Tu as droit à trois vœux.
- Je souhaite revenir dans mon palais, que tout soit en or et… j’aimerais un kebab, parce que j’ai très faim. Avec salade, tomates, oignons, ketchup, harissa samouraï. »
Le génie lui donna tout cela et aussi une voiture coccinelle qui vole pour qu’elle puisse rentrer. Puis la princesse Yasmina emmena le prince Killian avec elle. Ils partirent au Maroc pour vivre là-bas.

De Houssam, Boubakar, Noumouké et Killian

LA PAW-PATROUILLE ET LE VAGORI

Il était une fois une maison bonbon, où vivaient une mère et ses jumeaux. L’un était roux aux yeux bleus et l’autre, blond aux yeux verts. Leur maman leur racontait souvent l’histoire de « La Paw-Patrouille et le Vagori ». Alors, un jour, ils voulurent aller à la recherche du Vagori. Celui-ci habitait dans les hautes montagnes mais, pour y arriver, il fallait traverser toute la forêt noire.
Les jumeaux s’aventurèrent dans la fameuse forêt. Au tout début, un arbre leur indiqua le chemin en leur disant : « C’EST PAR LA !! ». Les enfants suivirent donc le chemin que l’arbre leur avait indiqué. Ils se trouvèrent en face d’un lac et décidèrent d’en faire le tour quand, tout à coup, un gigantesque hamburger sortit de l’eau et dit :
« Montez sur mon dos et je vous emmènerai à l’autre bout du lac ».
Les enfants montèrent alors sur le dos du hamburger. Une fois arrivés à l’autre bout du lac, ils rencontrèrent une vieille sorcière nommée Mme Astre. Elle avait un nez pointu avec des verrues partout et une particularité, elle était bleue !! Mme Astre était la plus méchante des sorcières du monde. Les enfants avaient très peur d’elle mais il fallait absolument qu’ils traversent la forêt. Alors ils décidèrent d’appeler du renfort. L’un des jumeaux sortit le livre « La Paw-Patrouille et le Vagori » et appela la Paw-Patrouille. Celle-ci sortit immédiatement du livre ! Elle empêcha Mme Astre de bouger, le temps que les enfants s’enfuient. Après avoir accompli sa mission, la patrouille retourna dans le livre. Il ne restait plus aux jumeaux qu’à monter en haut des montagnes et ils arriveraient chez le Vagori. Ils marchèrent, marchèrent, ils étaient essoufflés. Soudain, une centaine de petit Minions, sortis de nulle part, arrivèrent devant eux. Ils leur dirent :
" Vous voilà bien essoufflés, montez sur notre dos et nous vous emmènerons en haut des montagnes. "
Les enfants leur répondirent : 
" Heu oui, mais d’abord, avez-vous de quoi boire et manger, s’il vous plait ?"
Les Minions répondirent : 
" Bien sur, restez là, on arrive dans cinq minutes avec tout ça ".
Un instant plus tard, les Minions revinrent les mains pleines. Les enfants mangèrent et burent tout ce qu’ils purent puis ils montèrent sur le dos des Minions. Quand il ne resta plus que cinq cents mètres à parcourir, les Minions disparurent un à un. Les enfants continuèrent leur chemin. Lorsqu’ils arrivèrent devant le Vagori, ils le trouvèrent très gentil. Il était si gentil et il les protégeait ! Les enfants restèrent un an chez le Vagori puis retournèrent une année chez leur mère…et ainsi de suite.
Le Vagori était heureux de ne plus être seul. Tout le monde était heureux. Plus les jumeaux grandissaient, plus ils adoraient le Vagori avec qui, pendant toute une année, ils se promenaient dans la forêt noire en compagnie des étranges petites créatures.
Un jour, la mère des jumeaux tomba gravement malade et mourut. Alors, les enfants vécurent le reste de leur vie avec le Vagori. Ils étaient tristes de ne plus avoir leur maman à leur côté, mais heureux de vivre avec le Vagori.

Ecrit par : Emma, Camille, Coraline

LES QUATRE ESPRITS

Il y a très longtemps, en 1913, Frankis et Dracula étaient des amis très proches mais qui, quelquefois, se disputaient. Un jour, leur chalet fut détruit par de nouveaux propriétaires, pour construire un nouveau logement car leur chalet était bien vieux . Alors ils se mirent à la recherche d’un nouveau logement.
A cette occasion, ils rencontrèrent les esprits Coquet et Vomito. Ils se présentèrent les uns les autres. Coquet leur demanda ce qui les menait dans ce chemin sombre et noir. Ils leur expliquèrent ce qui les avait amené jusqu’ici. Quelques minutes plus tard, après avoir écouté leur explication, l’esprit Vomito proposa de les aider à reprendre leur chalet. Les esprits Frankis et Dracula avaient un petit doute mais quelques secondes plus tard, après avoir discuté, ils acceptèrent.
Ils se donnèrent rendez-vous devant le chalet puis commencèrent à faire peur aux nouveaux propriétaires qui furent si effrayés qu’ils se sauvèrent du chalet en courant. Dracula et Vomito étaient si contents qu’ils proposèrent aux autres esprits de venir habiter avec eux.

Par Léa M. et Timothée

Documents joints

  • Document (OpenDocument Text – 35.7 ko)

Contact | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Le Petit Bois (académie de Versailles)
Directeur de publication : JM Sabiani